Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 10:41

Gémini Films

Oeuvre culte totalement méconnu, Wanda, plus qu'un film, c'est une histoire. L'histoire d'un personnage, et d'une femme, Barbara Loden, femme d'Elia Kazan, qui réalise et interprète le rôle-titre, dans ce qui fut son premier et unique film.
Wanda est un film fort, essentiel et paradoxalement séduisant dans cette façon très personnel qu'il a de ne pas chercher à plaire, d'utiliser des moyens minimalistes pour coller au plus près des personnages avec une vérité, une vérascité incontestables. Avec une photographie granuleuse aux allures de film d'art et d'essai, Wanda s'impose comme l'un des plus beaux portraits de femme des années 70, à ranger auprès des plus belles oeuvres de Cassavettes. S'appuyant sur l'improvisation, la mise en scène sert une démarche authentique et sensible, et affirme un réalisme tel qu'aucun script ne semble avoir été écrit: le spectateur n'a pas l'impression d'assister à une représentation de la vie par le prisme fictif du cinéma, mais à une véritable tranche de vie, brute et sincère, où la vérité de l'image prend le pas sur toute notion de cadrage, de mise en lumière, et de gestion sonore. Une vie se déroule sous nos yeux, en direct, dans toute sa nudité et son imprévisibilité. En cette façon unique qu'il a de filmer la vie telle qu'elle est, sans artifices, Wanda est un film à part. Réflexion sur l'identité, la responsabilité et la solitude, l'oeuvre de Barbara Loden filme les parias dans une société toujours plus conformiste et cruelle, sonde l'errance d'une femme, nous conte son parcours chaotique, sa rencontre avec un truand en apparence brutal mais brisé par la vie. Cette relation qui naît, difficilement mais progressivement, entre ces deux rejetés de la vie a quelque chose de singulièrement touchant.

Peinture d'une Amérique insensible, cruelle et machiste, doublée d'un portrait sensible d'une femme perdue, Wanda est un film à la démarche nécessaire, habité par la présence de Barbara Loden, une personnalité passionnante morte hélas bien trop tôt des suites d'un cancer (à notre plus grand regret, elle n'aura pas le temps de donner suite à sa carrière de réalisatrice).

8/10



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le Point Critique
  • Le Point Critique
  • : La longue élaboration de ce blog de critiques cinématographiques est le témoignage de ma passion pour le Septième Art. J'écris ces critiques davantage pour partager mon point de vue sur un film que pour inciter à le voir. Ainsi, je préviens chaque visiteur de mon blog que mes critiques peuvent dévoiler des éléments importants de l'histoire d'un film, et qu'il vaut donc mieux avoir préalablement vu le film en question avant de lire mes écrits.
  • Contact

Profil

  • julien77140
  • Depuis très jeune, l'art est omniprésent dans ma vie: cinéma, musique, littérature... Je suis depuis toujours guidé par cette passion, et ne trouve pas de plaisir plus fort que de la partager et la transmettre aux autres.
  • Depuis très jeune, l'art est omniprésent dans ma vie: cinéma, musique, littérature... Je suis depuis toujours guidé par cette passion, et ne trouve pas de plaisir plus fort que de la partager et la transmettre aux autres.

Recherche

Archives