Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 17:10

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTTm0F4KuQVaRc6yqXBrPo74KyO6eHyDr_gY9qhmmO3IaqEamgT

Park Chan-Wook compte parmi les figures de proue du cinéma coréen actuel, imposant un style grandiloquent aux très graphiques accès de violence. Pour autant, si l'on met de côté Old Boy, véritable coup de génie sorti de nulle part, la filmographie du cinéaste coréen reste somme toute peu convaincante, avec des films oubliables (Sympathy for Mr. VengeanceLady Vengeance) voire d'autres carrément nauséeux (l'immonde segment du triptyque Coupez!). Avec Thirst, cette impression semble malheureusement se confirmer...
Dans Thirst, Park Chan-Wook n'est qu'un faiseur clinquant et prétentieux qui, malgré ses tentatives de s'inscrire dans la lignée des films d'horreur romantique, ne parvient pas à masquer la vacuité totale de ses effets. La transposition de Thérèse Raquin est si peu convaincante (sur le papier, l'idée était pourtant intéressante) que le spectateur ressent la désagréable impression d'assister au travail d'un artiste qui hurle à chaque instant: "Vous avez vu comme je suis intelligent, je connais la culture occidentale, j'ai lu du Zola quand même!". Seulement, le cinéaste coréen n'atteint jamais la puissance trippale et l'atmosphère anxiogène de l'écriture de Zola, à aucun moment les personnages ne semblent exister par eux-même, et Chan-Wook s'autorise même des illustrations littérales qui confinent au grotesque (les plans où le cadavre, affublé d'un sourire ridicule, s'insinue entre les deux protagonistes quand ils font l'amour). Le spectateur pourra à la limite se consoler de la pauvreté et de l'invraisemblance du récit avec une ou deux scènes particulièrement torrides, mais la surcharge d'effets stylisés finit par fatiguer. En fait, seule la fin mérite qu'on s'y attarde: malgré la lourdeur du style, elle parvient à dégager un semblant d'émotion, de poésie, qui, sans racheter tout ce qui a précédé, permet au film de se conclure sur une note un peu moins amère.

3/10 

Partager cet article

Repost 0
Published by julien77140 - dans Les Evitables
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Point Critique
  • Le Point Critique
  • : La longue élaboration de ce blog de critiques cinématographiques est le témoignage de ma passion pour le Septième Art. J'écris ces critiques davantage pour partager mon point de vue sur un film que pour inciter à le voir. Ainsi, je préviens chaque visiteur de mon blog que mes critiques peuvent dévoiler des éléments importants de l'histoire d'un film, et qu'il vaut donc mieux avoir préalablement vu le film en question avant de lire mes écrits.
  • Contact

Profil

  • julien77140
  • Depuis très jeune, l'art est omniprésent dans ma vie: cinéma, musique, littérature... Je suis depuis toujours guidé par cette passion, et ne trouve pas de plaisir plus fort que de la partager et la transmettre aux autres.
  • Depuis très jeune, l'art est omniprésent dans ma vie: cinéma, musique, littérature... Je suis depuis toujours guidé par cette passion, et ne trouve pas de plaisir plus fort que de la partager et la transmettre aux autres.

Recherche

Archives