Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 21:53

Avec Shock Corridor, Samuel Fuller signe un film quasi-expérimental passé inaperçu et que seuls les cinéphiles auront l’occasion de déterrer de l’oubli.
La photographie en noir et blanc somptueuse, toute en jeux de lumière, est signée Stanley Cortez, considéré comme l’un des plus grands directeurs photo du monde. Elle participe de façon considérable à l’ambiance affichée par la mise en scène de Samuel Fuller, qui, par ailleurs, utilise à merveille le principe de la voix-off dans ce film. Avec un tel synopsis, cette idée passionnante aux confins de l’enquête policière, de l’infiltration sous haute tension, du thriller paranoïaque et du constat social, Shock Corridor s’impose comme un long-métrage intense et haletant, mais malheureusement parsemé de séquences ennuyeuses (le strip-tease, par ailleurs ridicule, et l’interminable séquence où l’un des pensionnaires de l’asile, qui se prend pour un haut gradé de l’armée, raconte son histoire au personnage principal). Malgré une fin prévisible, le récit maintient habilement le suspens (à chaque fois que le héros est à deux doigts de découvrir, la vérité, il échoue) et délivre un message social passionnant. Ainsi, le long-métrage de Fuller se perçoit comme une dénonciation virulente des établissements psychiatriques, et, en filigranes, s’interroge sur la part de noirceur de l’âme humaine, tout en dressant le portrait d’une Amérique rongée par la mal, violente, raciste et avide de pouvoir (le Klu Klux Klan, le McCarthysme ou encore la bombe nucléaire y sont mentionnés). Ici, les études de personnages sont plutôt subtiles : les vrais fous ne semblent pas être ceux que l’on croit (le seul à avoir compris que le héros joue la comédie n’est pas un médecin ni un infirmier, mais bien un pensionnaire de l’asile).

Shock Corridor est l’œuvre d’un cinéaste engagé et critique envers son pays. Un film tour à tour romantique et violent, intrigant et lassant, tendu et prévisible, mais qui, par sa mise en scène et son message social, s’impose comme un film à voir.

 7/10



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le Point Critique
  • Le Point Critique
  • : La longue élaboration de ce blog de critiques cinématographiques est le témoignage de ma passion pour le Septième Art. J'écris ces critiques davantage pour partager mon point de vue sur un film que pour inciter à le voir. Ainsi, je préviens chaque visiteur de mon blog que mes critiques peuvent dévoiler des éléments importants de l'histoire d'un film, et qu'il vaut donc mieux avoir préalablement vu le film en question avant de lire mes écrits.
  • Contact

Profil

  • julien77140
  • Depuis très jeune, l'art est omniprésent dans ma vie: cinéma, musique, littérature... Je suis depuis toujours guidé par cette passion, et ne trouve pas de plaisir plus fort que de la partager et la transmettre aux autres.
  • Depuis très jeune, l'art est omniprésent dans ma vie: cinéma, musique, littérature... Je suis depuis toujours guidé par cette passion, et ne trouve pas de plaisir plus fort que de la partager et la transmettre aux autres.

Recherche

Archives