Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 14:59

Collection AlloCiné / www.collectionchristophel.fr

Si, sur le papier, une telle histoire ne prêtait pas à faire preuve d'une quelconque ambition, il en est tout autre dans la réalité: en effet, Rusty James n'est rien de moins que l'une des oeuvres les plus esthétiquement aboutis et recherchés de Francis Ford Coppola.
Accompagné d'une B.O. à caractère fortement expérimental, la mise en scène fluide, atmosphérique et travaillée à l'extrême se révèle de toute beauté: avec un noir et blanc d'une grande pureté, Coppola compose un univers singulier, et rend un hommage magistral au mouvement expressionniste par de fabuleux jeux d'ombres et de lumières. Porté par deux acteurs en état de grâce (Mickey Rourke en tête), Rusty James soulève un flot d'émotions au sein d'une histoire touchante et profonde qui mêle liens familiaux, virilité, passage à l'âge adulte et pouvoir. Bien avant Tetro, Coppola dissèque ainsi les tourments familiaux. Il s'intéresse plus précisément ici aux relations entre deux frères. Le personnage campé par Mickey Rourke hante ce film de sa prestence et de son humanité tragiques et apporte une touche poétique: symbole d'admiration pour son frère, cet être plein de fêlures n'aura de cesse d'essayer d'échapper à son passé. Quant à Matt Dillon, il prête ses traits à un jeune fougueux, prisonnier de l'ombre de son frère et qui ne parvient pas à trouver un sens à sa vie. Le dernier plan du film, superbe, symbolise la libération d'un personnage qui parvient à accepter à vivre avec lui-même.

Proposition graphique sublime, Rusty James concentre des thèmes chers au cinéaste d'Apocalypse Now, avec en premier lieu la famille. La justesse du ton, la beauté de l'ambiance et la sensiblité du script font de ce film un petit joyau.

8/10



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le Point Critique
  • Le Point Critique
  • : La longue élaboration de ce blog de critiques cinématographiques est le témoignage de ma passion pour le Septième Art. J'écris ces critiques davantage pour partager mon point de vue sur un film que pour inciter à le voir. Ainsi, je préviens chaque visiteur de mon blog que mes critiques peuvent dévoiler des éléments importants de l'histoire d'un film, et qu'il vaut donc mieux avoir préalablement vu le film en question avant de lire mes écrits.
  • Contact

Profil

  • julien77140
  • Depuis très jeune, l'art est omniprésent dans ma vie: cinéma, musique, littérature... Je suis depuis toujours guidé par cette passion, et ne trouve pas de plaisir plus fort que de la partager et la transmettre aux autres.
  • Depuis très jeune, l'art est omniprésent dans ma vie: cinéma, musique, littérature... Je suis depuis toujours guidé par cette passion, et ne trouve pas de plaisir plus fort que de la partager et la transmettre aux autres.

Recherche

Archives