Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 12:42

Warner Bros.

Qu'est-il arrivé à Baby Jane? vaut principalement le détour pour son duel d'actrices, sa tension et son coup de théâtre final.
Robert Aldrich prend le parti d'une mise en scène classique, quasi-théâtral, pour ce film. Si la tension est souvent mise en avant par ce procédé, il manque cette force, cette atmosphère si fascinante qui caractérise les plus grand films théâtraux, tels que Douze hommes en colère (Sidney Lumet) et Qui a peur de Virginia Woolf? (Mike Nichols). Aldrich démontre davantage son intelligence dans sa critique du système artistique, à la fois créateur (d'idoles qui accèdent à la célébrité) et destructeur (de ces mêmes personnes délaissées quand elles n'intéressent plus le public). Ce thème central concerne principalement le personnage de Baby Jane, bercé dans une célébrité précoce illusoire, mais ensuite ignoré au profit de sa soeur Blanche, qui devient une véritable star de cinéma. Animée d'une haine profonde, Baby Jane va s'acharner à torturer psychologiquement sa soeur devenu infirme suite à un mystérieux accident de voiture. Inexplicablement, Blanche semble accepter passivement cette maltraitance. Mais tout retrouve son explication lors de la révélation finale, aussi cohérente qu'intelligente, et qui permet d'éviter encore davantage le piège du manichéisme habilement contourné jusqu'ici. En choisissant un casting principal banal voire laid, le cinéaste donne encore plus de force à sa cxritique du monde artistique attiré par la beauté factice. Le personnage de Baby Jane est très intéressant: le spectateur la perçoit d'un oeil antipathique par sa méchanceté et sa laideur physique, mais ne peut s'empêcher de trouver son comportement terriblement humain. En effet, les souffrances qui malmènent cette femme sont terribles: détruite par le le système artistique, sombrée dans l'oubli total après son rêve illusoire de célébrité, elle est totalement privée de sa seule raison de vivre: la reconnaissance du public. Le film s'intéresse également aux liaisons filiales, entre les deux soeurs, mais aussi par l'image du père, utilisée à maintes reprises. Il montre ainsi l'ambivalence de ses liens, à la fois puissants et fragiles. Le scénario est plutôt solide, ménageant un suspens psychologique tendu et se clôturant sur un rebondissement final fort, mais traîne parfois en longueurs inutiles. Et que serait le film sans ses deux têtes d'affiches? Si, dans son rôle à la fois tourmenté, odieux et fragile, Bette Davis impressionne davantage que Joan Crawford, cette dernière est parfaite en ex-star victime des accès de folie de sa soeur mais rongée par un sombre secret, et se révèle particulièrement émouvante lors de la scène finale. Et ce duel est d'autant plus imposant que les deux actrices se détestaient dans la vie, chacune critiquant la célébrité de l'autre (il ne faut pas oublier que les deux actrices accédèrent à la gloire à peu près en même temps, d'où une certaine rivalité). On ne peut s'empêcher de penser aux difficultés du cinéaste lors du tournage pour parvenir à contenir la colère des deux actrices.
Qu'est-il arrivé à Baby Jane? est une oeuvre intrigante, à la fois forte et peu fascinante, et qui s'étire en longueur. Mais un film source de tension habile et qui véhicule des thèmes de réflexion intéressants, mises en exergue par la relation ambiguë aussi bien entre deux personnages tourmentés qu'entre deux actrices qui se haïssaient vraiment, là où la réalité rejoint la fiction...

7/10



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le Point Critique
  • Le Point Critique
  • : La longue élaboration de ce blog de critiques cinématographiques est le témoignage de ma passion pour le Septième Art. J'écris ces critiques davantage pour partager mon point de vue sur un film que pour inciter à le voir. Ainsi, je préviens chaque visiteur de mon blog que mes critiques peuvent dévoiler des éléments importants de l'histoire d'un film, et qu'il vaut donc mieux avoir préalablement vu le film en question avant de lire mes écrits.
  • Contact

Profil

  • julien77140
  • Depuis très jeune, l'art est omniprésent dans ma vie: cinéma, musique, littérature... Je suis depuis toujours guidé par cette passion, et ne trouve pas de plaisir plus fort que de la partager et la transmettre aux autres.
  • Depuis très jeune, l'art est omniprésent dans ma vie: cinéma, musique, littérature... Je suis depuis toujours guidé par cette passion, et ne trouve pas de plaisir plus fort que de la partager et la transmettre aux autres.

Recherche

Archives