Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 17:11

Collection AlloCiné / www.collectionchristophel.fr

Bertrand Tavernier signe avec Le Juge et l'assassin l'un des films les plus intéressants de sa filmographie. Le scénario riche et ambiguë, l'interprétation magistrale de Michel Galabru et la mise en scène forte de Tavernier font assurément du Juge et l'assassin un film à voir.
Le choix d'une mise en scène sobre permet d'éviter toute complaisance, et affiche ainsi la volonté de réalisme voulue par Tavernier pour faire de son film, avant tout, une oeuvre sociale. Et que dire des interprètes, tous parfaits, Michel Galabru en tête, qui trouve ici son plus grand rôle, en parvenant à refléter magistralement toute l'ambivalence de son personnage. Le récit se révèle aussi passionnant sur le plan social que moral. A travers cette histoire de tueur en série à la fin du XIXème siècle, le scénario, qui débute de manière classique, s'enrichit progressivement, et nous amène à d'intenses réflexions sur des sujets plutôt variés. Le spectateur est dans un premier temps convier à suivre le parcours de Bouvier, un être esseulé, extravagant, grande-gueule et pourtant malheureux en amour. D'amoureux déchu, il bascule dans la folie après le meurtre de son amour. Après un périple sanguinaire dans toute la France, il est arrêté. Un juge prêt à tout pour gravir l'échelle sociale est nommé pour mener le procès. Bouvier entend faire reconnaître sa folie et l'irresponsabilité des médecins qui l'ont fait sortir de l'asile où il était enfermé. Mais le juge veut à tout prix prouver que Bouvier n'est pas fou, critère indispensable pour le condamner à mort. A partir de là, le film prend une tournure passionnante: le duo Noiret-Galabru fonctionne à merveille, sur fond de mensonges, de manipulations et de détermination; le scénario brouille les préjugés moraux. Tavernier évite ainsi tout manichéisme: les deux personnages montrent progressivement une autre facette d'eux-même. Le tueur, opposant farouche à la bourgeoisie et aux inégalités sociales, semble de plus en plus étonnant d'humanité, et le juge, arriviste, complètement déconnecté de la réalité, vivant encore avec sa mère, prend une tournure détestable. L'affrontement déséquilibré qui s'établit entre les deux met en lumière une société inégalitaire, une justice corrompue, déjà mises en lumière par l'affaire Dreyfus mentionné à plusieurs instants du film. Cette histoire préfigure l'opposition socialiste qui émerge au même moment, d'où la dernière scène. Le Juge et l'assassin se perçoit ainsi comme le portrait de la fin d'une époque, celle de la IIIème République, période instable et injuste qui se cache derrière son apparence de régime démocratique.

Peinture d'une époque injuste sur le déclin, et par opposition, de l'émergence du socialisme comme solution pour une société plus égalitaire, doublé d'un portrait extraordinaire d'ambiguïté de la nature humaine, Le Juge et l'assassin est incontestablement un grand film, fort et dérangeant.

8/10



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le Point Critique
  • Le Point Critique
  • : La longue élaboration de ce blog de critiques cinématographiques est le témoignage de ma passion pour le Septième Art. J'écris ces critiques davantage pour partager mon point de vue sur un film que pour inciter à le voir. Ainsi, je préviens chaque visiteur de mon blog que mes critiques peuvent dévoiler des éléments importants de l'histoire d'un film, et qu'il vaut donc mieux avoir préalablement vu le film en question avant de lire mes écrits.
  • Contact

Profil

  • julien77140
  • Depuis très jeune, l'art est omniprésent dans ma vie: cinéma, musique, littérature... Je suis depuis toujours guidé par cette passion, et ne trouve pas de plaisir plus fort que de la partager et la transmettre aux autres.
  • Depuis très jeune, l'art est omniprésent dans ma vie: cinéma, musique, littérature... Je suis depuis toujours guidé par cette passion, et ne trouve pas de plaisir plus fort que de la partager et la transmettre aux autres.

Recherche

Archives