Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 15:10



En apparence, 127 heures apparaît comme le film le plus tape-à-l'oeil de Danny Boyle. Il s'impose au final comme l'un de ses films les plus jubilatoires.
Alors oui, on peut reprocher au réalisateur de Slumdog Millionnaire de faire dans la surenchère, dans l'esthétique outrée et publicitaire, mais force est de reconnaître que le résultat est totalement jouissif. La principale qualité de 127 heures, c'est de traiter cette course-contre-la-montre pour survivre d'une façon totalement excessive (on verse tour à tour dans le tire-larmes, la naïveté conservatrice, ou le gore bien saignant), à milles lieues de toute subtilités, mais qui agit comme une catharsis, un défouloir, une décharge d'adrénaline concentrée, et ça fait un bien fou. Le spectateur passe par tous les états (tristesse, joie, peur, frustration, nervosité), à l'instar du personnage principal, et reste scotché jusqu'à la bouleversante libération finale. On aura beau lui reprocher ce qu'on veut, Boyle est à l'apogée de son style. Il suffit de voir le générique survolté pour comprendre sa manière toute personnelle (et plus efficace qu'il n'y paraît) de montrer le fait de "quitter le monde", de basculer dans la solitude, au milieu d'un environnement aussi hostile que somptueux. Dans son premier rôle vraiment marquant, James Franco orchestre un one-man-show époustouflant.

127 heures n'est rien de plus qu'un film déchaîné sur la survie. Mais il réussit cela à la perfection...

8/10


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le Point Critique
  • Le Point Critique
  • : La longue élaboration de ce blog de critiques cinématographiques est le témoignage de ma passion pour le Septième Art. J'écris ces critiques davantage pour partager mon point de vue sur un film que pour inciter à le voir. Ainsi, je préviens chaque visiteur de mon blog que mes critiques peuvent dévoiler des éléments importants de l'histoire d'un film, et qu'il vaut donc mieux avoir préalablement vu le film en question avant de lire mes écrits.
  • Contact

Profil

  • julien77140
  • Depuis très jeune, l'art est omniprésent dans ma vie: cinéma, musique, littérature... Je suis depuis toujours guidé par cette passion, et ne trouve pas de plaisir plus fort que de la partager et la transmettre aux autres.
  • Depuis très jeune, l'art est omniprésent dans ma vie: cinéma, musique, littérature... Je suis depuis toujours guidé par cette passion, et ne trouve pas de plaisir plus fort que de la partager et la transmettre aux autres.

Recherche

Archives