Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2010 7 05 /09 /septembre /2010 17:28

Quatre ans après sa création, All the boys love Mandy Lane sort enfin en DVD, précédé d'une réputation de film culte injustement oublié. Pour son premier long-métrage, Jonathan Levine réussit le pari d'un mélange des genres audacieux pour une oeuvre fascinante, sauvage et belle, et ce, malgré son lot de maladresses.
Renforcée par une superbe photographie, la mise en scène communique au spectateur une sorte de fascination pour le personnage de Mandy Lane, en captant à la perfection le jeu magnétique, subtil et sensuel de la magnifique Amber Heard. Si Jonathan Levine a parfois du mal à se sortir des clichés du teenage movie et du slasher, il ne se paie pas pour autant la tête du spectateur: il crée une véritable ambiance, et nous dévoile assez rapidement l'identité du tueur (déjà facilement déterminable), car l'intérêt du film n'est pas là. Tout, de la mise en scène en passant par la musique ou l'interprétation, est fait pour créer une identité faite de charme et d'émotion au rôle-titre. All the boy love Mandy Lane est une histoire hybride, qui mélange les genres (teenage movie, slasher, drame réaliste, chronique adolescente désabusée basée sur le romantisme et la mélancolie). Alors, certes, ce parti-pris donne naissance à des personnages secondaires plutôt stéréotypés et à de multiples invraisemblances (dans les réactions des personnages ou dans les situations), mais Jonathan Levine nous donne à voir une fable cruelle et pessimiste sur les apparences trompeuses et l'adolescence moins décérébrée qu'il n'y paraît. Et quant à la révélation finale, parfois décriée, elle se révèle idéale tant elle étoffe remarquablement le personnage principal, et amène au récit des pistes de réflexion passionnantes (le fait d'avoir une personnalité en désaccord total avec son physique, d'être sans arrêt le centre de toutes les obsessions, à la fois rejeté par la jalousie des filles, et réduit à l'apparence physique par la fascination des garçons, la haine intérieure des autres qui en résulte).

Magnifié par une photographie superbe et une actrice épatante, All the boys love Mandy Lane est une première oeuvre étonnante, où les qualités et les défauts se marient pour un résultat parfois maladroit, mais surtout extrêmement attachant.

7/10



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le Point Critique
  • Le Point Critique
  • : La longue élaboration de ce blog de critiques cinématographiques est le témoignage de ma passion pour le Septième Art. J'écris ces critiques davantage pour partager mon point de vue sur un film que pour inciter à le voir. Ainsi, je préviens chaque visiteur de mon blog que mes critiques peuvent dévoiler des éléments importants de l'histoire d'un film, et qu'il vaut donc mieux avoir préalablement vu le film en question avant de lire mes écrits.
  • Contact

Profil

  • julien77140
  • Depuis très jeune, l'art est omniprésent dans ma vie: cinéma, musique, littérature... Je suis depuis toujours guidé par cette passion, et ne trouve pas de plaisir plus fort que de la partager et la transmettre aux autres.
  • Depuis très jeune, l'art est omniprésent dans ma vie: cinéma, musique, littérature... Je suis depuis toujours guidé par cette passion, et ne trouve pas de plaisir plus fort que de la partager et la transmettre aux autres.

Recherche

Archives